Valérie Dermagne

Fondatrice de L'Artéenne, artiste, formatrice, vote hôte

Un arrière-grand-père sculpteur sur bois, une mère pianiste, une tante peintre, Valérie baigne dans l’art depuis son enfance. Elle a pratiqué la danse, le piano, le violon, le dessin, la peinture, l’écriture… Touche à tout, curieuse, libre et tisseuse de liens humains, Valérie n’entre dans aucune case, adore sortir du cadre pour se sentir à la bonne place, à sa place.

C’est de la diversité de son parcours que Valérie tire toute sa force, son savoir-faire, sa particularité, une véritable source d’inspiration et de créativité, au service désormais de ses œuvres, de ses élèves et de L’Artéenne.

Comédienne à ses débuts

Maman a 20 ans, elle a entamé une carrière de comédienne. Trois ans d’école de théâtre, Talents Adami à la sortie, les marches de Cannes à plusieurs reprises, des apparitions au cinéma, des rôles sur les planches, notamment avec Philippe Torreton aux Bouffes Parisiens, des publicités, des clips, un agent… Bref, une trajectoire modeste mais prometteuse. Malgré d’incroyables rencontres et un immense plaisir à jouer, à travailler les grandes classiques du répertoire ou du théâtre contemporain, cette vie-là ne satisfait pas Valérie, parce que l’acte de jouer dépend de nombreux facteurs extérieurs à soi-même pour se produire, parfois superficiels, ou le jeu de la séduction occupe trop d’espace (ce n’est que son point de vue et ces propos n’engagent qu’elle :-).

Parenthèse dans le monde dit « du vrai travail » et 1ers émois de formatrice

Valérie s’est éloignée de l’Art quelques années, pour traverser le monde dit du « vrai travail ». Au fil de ce voyage hétéroclite, entre PME et CAC 40, de Roland-Garros à Orange en passant par Charlie Hebdo et la Fête de l’Humanité, Valérie a finalement continué à jouer de nombreux nouveaux rôles, à enrichir sa palette d'émotions et cultiver son terreau de prédilection : l'observation de la nature humaine à travers des échantillons très très variés ! Ce chemin de traverse a été également déterminant dans ses choix futurs : il lui a ouvert les voies de la pédagogie et de la formation, lors de son escale à Orange où elle a déployé des projets de sensibilisation à diverses problématiques sociétales… MAIS MAIS MAIS…

Retour à l’essentiel sous peine d’asphyxie : l’art !

…MAIS une rencontre décisive et salvatrice avec l’artiste sculpteur Xavier Dambrine l’a ramenée sur le chemin de l’Art. Son professeur durant des années, Xavier lui a enseigné la sculpture de l’argile et le modelage d’après modèle vivant. Une révélation.

Avec dans la tête et le cœur l’envie de créer un lieu de vie dédié à la pratique artistique, Valérie a repris les études à 40 ans pour obtenir un diplôme de master en management de projets culturels, puis un autre, un diplôme certifié de formatrice d’ateliers en arts plastiques (dispensé par l’école d’arts, Terre et Feu). Durant ses années d’études et de pratique, Valérie s’est également intéressée aux différentes formes d’enseignements artistiques. Les cours se sont enchainés très rapidement après ses 2 formations, notamment de sculpture pour adultes à L’atelier du 34 à Versailles, des stages à Paris, en Province. Et Valérie s’est enfin lancée… Elle a mis ses économies et son âme dans la création de l’Artéenne. Aujourd’hui, elle développe les activités de l’atelier, travaille quotidiennement son art et sa pédagogie, en quête permanente de perfectionnement et de nouvelles techniques, une quête aussi d’un monde meilleur, pour elle et les autres.

Côté pile : créer

Pour Valérie, aujourd’hui plus que jamais, le dessin, la peinture, la sculpture sont intrinsèquement liés. Les arts plastiques et les arts vivants, tous les arts se nourrissent, s’alimentent, s’enrichissent, s’embellissent. Tout part du même noyau, de cette nécessité viscérale de s’exprimer, de cette délicate capacitée à ressentir les choses, les gens, la vie, le monde, de cette sensibilité à fleur de peau et ce grand besoin d’esthétisme et de sens. Valérie vend ses œuvres à son réseau privé de temps en temps, prépare des expositions même si montrer son travail n’est pas l’important. L’essentiel est de pouvoir créer chaque jour. ET…

Côté face : transmettre

…ET sa préoccupation quotidienne est de permettre aux élèves de s’adonner à leur passion dans les meilleures conditions possibles. Elle les accueille dans son atelier, son antre, pleine de surprises où il fait bon vivre et être ensemble. Très directe dans sa relation à l’autre, Valérie aime créer des rencontres, des passerelles et du lien. Son accompagnement est sur mesure. S’adapter à chaque élève, prendre le temps de l’observer, le comprendre, le guider selon ses forces et fragilités, lui donner confiance et le voir progresser, s’exprimer, s’épanouir : c’est sa manière à elle d’animer ses ateliers, des petites bulles d’art et d’humanité. Valérie essaie de fédérer débutants et initiés, amateurs et professionnels, dans l’échange, le partage, la joie de vivre et d’être libre, entre émotion et ressenti, en toute bienveillance.

VOILÀ.

Prof., artiste, ce sont des étiquettes qui ne signifient pas grand-chose pour Valérie… Elle a juste besoin de sculpter, de dessiner, de peindre tous les jours, peut-être même qu’elle reprendra le théâtre d’une manière ou d’une autre. Rencontrer, créer et transmettre, c’est sa vie d’aujourd’hui, c’est à peu près tout.

Valérie Dermagne Valérie Dermagne Valérie Dermagne
Valérie Dermagne Valérie Dermagne Valérie Dermagne
Valérie Dermagne Valérie Dermagne Valérie Dermagne
Valérie Dermagne Valérie Dermagne
Valérie Dermagne Valérie Dermagne
Valérie Dermagne Valérie Dermagne Valérie Dermagne
Valérie Dermagne Valérie Dermagne
Valérie Dermagne Valérie Dermagne Valérie Dermagne
Valérie Dermagne Valérie Dermagne
Valérie Dermagne Valérie Dermagne